Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
La Présidentielle 2017 dans tous ses états !!!

La Présidentielle 2017 dans tous ses états !!!

Blog satirique de Khader Moulfi destiné à analyser, décrypter et commenter, de manière caustique et décalée, la présidentielle et les législatives de 2017 !!!

2017 Le Débat : On refait... Euh on fait le match, Le Pen Vs Macron, qui n'a pas eu lieu hier soir !!!

Marine Le Pen Vs Emmanuel Macron avant leur joute tragicomique !!!

Marine Le Pen Vs Emmanuel Macron avant leur joute tragicomique !!!

Depuis l'annonce du résultat très prévisible, voire orienté, du premier tour, de cette Présidentielle 2017 de oufs, tout a été entrepris, par les médias & consorts, pour laisser supposer, à tort, qu'il y aurait un véritable "Choc des Titans", lors de l'ultime débat télévisé, du mercredi 03 mai, entre les deux qualifiés, avant le jour J du 7 mai 2017 !!!

Certes, nous avons pu échapper, cette fois-ci, à la remise de gants de boxe, avant le "pugilat", en se remémorant, la scène surréaliste, du 1er juin 1994, au cours de laquelle Paul Amar, animateur du 20H00, de France 2, à l'époque, les avait offerts, sous les yeux ébahis, des deux récipiendaires : Jean-Marie Le Pen et Bernard Tapie, ce qui avait valu, à ce journaliste vrai ou supposé, une mise à pied suivie d'un limogeage plus que mérité.

Toutefois et, dans la perspective de générer, le buzz, dans cette conquête élyséenne digne, de la 4ème Dimension, qui ne passionne guère, les foules, sur le fond, tant le niveau, du "casting politicard" (incluant les 11 prétendants -es-), relève, davantage, de la spéléologie que de l'astronomie. En y apportant, son lot quotidien, de "teasers-racoleurs", notamment, les menaces, du Sieur Macron, de quitter, le plateau, s'il devait servir, de punching-ball, à Dame Le Pen, ... Sans omettre, un sondage très singulier soulignant qu'En Marche remporterait, les Législatives 2017, sans que l'on connaisse, à ce jour, les candidats (es), pour chaque circonscription et, surtout, les nouvelles alliances, tous azimuts, depuis l'élimination et l'éclatement des partis dits de "gouvernement" (?). 

Mais, cet affrontement, dans la dernière ligne droite, a viré, dès la début, au "politicard-show", rappelant, d'une certaine manière, celui de 2007, entre Ségolène Royal et Nicolas Sarkozy, au cours duquel la "maldonne poitevine" avait spéculé, à ses dépens, sur la vaine stratégie tendant à faire craquer, Mister "Karcherisator" (réputé impulsif et colérique) qui afficha, au contraire, un calme royal, avec pétage de plombs, in fine, de son adversaire, avec son cultissime et suicidaire : "Je ne m'énerve pas, je suis en colère" !!!

Or et, contre toute attente, ce fut la championne du FN qui perdit, à compter de la première seconde, son sang-froid, en confondant, "battle" (au sens hip-hop du terme) et débat afférent, à la fonction étatique suprême, en y donnant un festival ubuesque d'intox, d'approximations, de ricanements, ... Nous rappelant, dans un autre registre, la perte de contrôle puérile, de Chantal Goya, durant "Le Jeu de la Vérité", de Patrick Sabatier qui, là-aussi, sonna le glas pour la carrière, pourtant, dans son âge d'or, de l'épouse de Jean-Jacques Debout qui, n'en doutons pas, dut tomber assis et décomposé ce soir-là..  

Manifestement, Madame Le Pen n'a pas su profiter, des moult leçons du passé et plus contemporaines, de l'histoire politique française, pour préparer, avec hauteur (dixit son papa) et sérieux,, ce duel de la dernière chance, pour elle, alors que, selon les sondages, elle était distancée, à ce moment, de 18%, par Monsieur Macron engrangeant, depuis le dimanche 23 avril, au soir, des légions de "ralliés-girouettes" de la dernière heure qu'il qualifia, jadis, de "crevards" qui risquent de ne pas faire "ripaille" lors de la "teuf" !!!

En toute objectivité, les probabilités de victoire, pour la susnommée, étaient plutôt improbables, hormis pour ses "groupies" et son électorat de base le plus indéfectible mais, également, ses détracteurs voulant en faire, à l'évidence, dans la perspective d'un "front républicain" assez timide et sans rapport avec 2002... Le "croquemitaine", avec préméditation et orientation puisque, depuis des mois, on la plaçait, candidate incontournable et victorieuse, du 1er tour et, of course, que seul le chouchou, de l'intelligentsia (souvent pas très futée dont la presse, les médias, les sondeurs, ...) pouvait la battre, pour nous sauver, tel le "messie" (mais si mais si), du bruit des bottes au "pas de l'oie" et du "vert-de-gris"... Mais, faute de grives, on mange des merles, ce qui lui attribuait, Vox Populi oblige, le rôle de challenger destiné à "bousculer", le lauréat au fort potentiel électif, en vue de contrecarrer son programme et autres trucs trop "obscurs" (et, il y avait matière à converser sans recours à ses gamineries).

Mais que nenni, l'opposante par défaut a opté, visiblement, pour montrer, les "muscles", faire des vannes pourraves, ricaner, grimacer, gesticuler, ... Le tout ponctué d'une grande série d'inepties et, par conséquent, le marcheur en chef, n'eut qu'à rester zen, courtois, ... Pour la contrer et, parfois, la ridiculiser car, franchement, MLP lui a mâché le travail !!!

Cette dernière ayant décidé, soudainement et, très certainement, sous l'influence de Nicolas Dupont-Aignan, de renoncer, à l'un de ses principaux fondamentaux (en commun avec Jean-Luc Mélenchon même s'il a fait, lui-aussi, du rétropédalage sur ces thématiques), en l'occurrence : le Frexit et la sortie de l'euro, en voulant, désormais, rester, dans l'Union Européenne, tout en retrouvant, notre souveraineté nationale (théorie un peu schizo)... Et, d'imposer, par définition, aux autres Etats-membres, le retour à des monnaies spécifiques, tout en conservant l'euro pour les échanges à l'extérieur des territoires respectifs... N'a-t-elle pas compris que soit on est dans la zone euro, soit on en sort (idem pour le maintien ou pas dans l'UE) ???

Toutefois, ce plantage magistral et indubitable, de Marine Le Pen, confère-t-il, en retour, du génie, à Emmanuel Macron, son programme et ses discours plutôt "flous" ???

Le tandem, François Hollande et Emmanuel Macron, brocardé sous le nom de code : "Emmanuel Hollande", serait-ce une mutation politicarde de Janus (dieu romain des commencements et des fins, des choix, du passage et des portes), avec une seule tête en partage ou cohabitation ???

Le tandem, François Hollande et Emmanuel Macron, brocardé sous le nom de code : "Emmanuel Hollande", serait-ce une mutation politicarde de Janus (dieu romain des commencements et des fins, des choix, du passage et des portes), avec une seule tête en partage ou cohabitation ???

Pour ce faire, Marine Le Pen aurait dû entamer, une "attaque" productive, par la "mesure-phare" targuée, par Monsieur Macron, à savoir : la nationalisation de l'UNEDIC.

Sur ce point, mon article : "A la Saint-Macron, tu pourras licencier ton patron", du 17 avril 2017, y apportait de nombreux éléments de réflexion et de décryptage, de cette réforme imprécise qui n'a rien de "révolutionnaire" et qui serait susceptible de ressembler, logiquement, comme (presque) deux gouttes d'eau, au dispositif britannique, à l'exception du mode de financement puisque la CSG se substituerait, dans ce contexte, à l'abrogation déclamée des cotisations au titre de l'assurance-chômage... Mais, Monsieur Macron reste, très vague, sur le montant et la durée des indemnités car, naturellement, celles-ci ne pourront plus être au prorata des salaires et des revenus (pour les indépendants) des demandeurs d'emploi (lire mon analyse en cliquant sur ce lien). 

A noter que le favori des sondages (et des sondeurs) aurait des velléités similaires, pour ce qui concerne l'assurance-maladie, en la nationalisation, tout en instaurant un régime étatique et unique à la charge de la contribution sociale généralisée.

Va-t-on, aussi, vers une gestion de la santé similaire, peu ou prou, notamment, avec la Grande-Bretagne ou l'Espagne, ce qui causerait, en pareille circonstance, un terrible bouleversement, au sein des habitudes françaises, en termes de "soins" et "libertés".

Néanmoins, sa volonté de supprimer, le Régime Social des Indépendants, est, d'un côté, plutôt pertinente... Et, de l'autre, très insuffisante. Car, au-delà du RSI, ce qui est injuste, c'est le mode de calcul, des cotisations qui, d'après M. Macron, seront supprimées, pour la maladie et le chômage (ce qui n'existait pas, au demeurant, pour ce statut, dans les charges obligatoires car le non-salarié ne relève pas, pour lui-même, de l'UNEDIC), en raison du décalage, entre les paiements forfaitaires, les régularisations, ... Qui font payer, aux travailleurs indépendants, des cotisations, dès le démarrage de l'activité (hormis celles et ceux bénéficiant d'exonérations de type ACCRE), avant d'avoir pu gagner le moindre euro. Et, cela se poursuit, tous les ans, via les régularisations en fonction des bénéfices ou pertes déclarés, à la clôture de l'exercice, tout en devant s'acquitter, les 12 mois suivants, des cotisations personnelles, même si l'exploitation s'avère déficitaire, in fine, sur la base des chiffres précédents, nécessitant d'énormes besoins en fonds de roulement... Et; si la fin du RSi et des prélèvements sociaux est alléguée, par l'ex-ministre de la Hollandie, rien n'est prévu pour l'assurance-vieillesse.

Madame Le Pen n'a pas cru devoir soulever, ces anomalies, trop accaparée à compenser, son impréparation et son incompétence, par ses grotesques errements comportementaux, oraux, ... Et, sa chorégraphie grand-guignolesque à la limite de l'hystérie !!!

Quant au patriotisme et ce sempiternel "devoir de mémoire" qui, à force d'être altéré, a fini par ne plus vouloir dire grand-chose, elle n'a pas été capable, derechef, d'argumenter, les dérives "macronistes" et son clientélisme sur fond de communautarisme, en Algérie du FLN, tandis que le marcheur nous faisait marcher sur son très cynique soutien, peu crédible, à l'égard des Harkis (lire mon article sur ce sujet en cliquant sur ce lien).

Au niveau des intox, il n'a rien à envier, à sa rivale, essentiellement, avec ses bobards, sur l'affaire SFR, où il a menti, sciemment, aux Français (es), car il était, bel et bien, ministre de l'Economie, de l'Industrie et du Numérique, lors du rachat puis de la fusion.

Succédant, à Arnaud Montebourg, à Bercy, le 26 août 2014, le Sieur Macron a bien donné, son aval, pour le rachat, conformément aux dispositions du décret sur les investissements étrangers du 14 mai 2014 (consulter la version en vigueur au moment des faits en cliquant sur ce lien). L'accord, sous conditions, de l'Autorité de la Concurrence, quant à lui, date du 27 octobre 2014 (lire en cliquant sur ce lien), quand il était ministre (Lire article BFM Business en cliquant sur ce lien).

Et, je pourrais énumérer, encore et encore, la confiscation du débat de second tour, de la Présidentielle 2017, au profit de ce cirque politicard amplifié, par la présence illusoire, des deux journalistes/modérateurs, respectivement, Nathalie de Saint-Cricq (quasi-anagramme de cirque pour rester dans le ton) et Christophe Jakubyszyn... Alors qu'il aurait fallu faire appel aux services, de Super Nanny, pour calmer ces deux garnements aspirant, à tout prix, au ticket d'entrée, pour cinq ans, à l'Elysée, pour faire mumuse sur le dos du Peuple.

Retour à l'ancien régime avec le couple royal Manu 1er et Brizitte de Macronie ???

Retour à l'ancien régime avec le couple royal Manu 1er et Brizitte de Macronie ???

Emmanuel Macron a décrété, récemment, que si élu président, il donnerait, à son épouse Brigitte Trogneux, un véritable statut et des fonctions officielles, de "First Lady", sans en dire plus, ce qui serait, bien évidemment, une violation caractérisée, de notre constitution, car l'épouse du président de la République Française n'a pas d'existence légale, au sein de l'Etat et, rappelons-le, à toutes fins utiles, que nous ne sommes pas, aux USA, reconnaissant, par tradition, un rôle de représentation, sans pouvoir décisionnel, de leurs Premières Dames, pour des missions caritatives, sociales, ludiques, ... !!!

Serait-on, à l'insu de notre plein gré et, en cas de victoire, du Bon Roi Manu 1er, en train de basculer, insidieusement, sous l'ancien régime, où roi, reine, princes, princesses, barons, baronnes, ... Pourront festoyer et prospérer "en marchant" sur leurs sujets ???

Le rôle d'un observateur apolitique de la vie politicarde, comme le gars bibi, n'étant pas de diaboliser, de soutenir, de donner des consignes de vote, ... Mais, d'essayer, en toute humilité, dans la joie et la bonne humeur, de décrypter ce que les "décodeurs" autoproclamés, trop souvent,  politisés et sélectifs, omettent de vous signaler !!!

En paraphrasant, partiellement, Eric Zemmour, je rajouterais, avec ma touche perso, que Marine Le Pen a prouvé, son insuffisance, tandis que la suffisance, d'Emmanuel Macron, expurgée, de son arrogance et de la Com, ne suffira pas à sortir, la France et les Français (es), du calvaire vieux de plusieurs décennies, car aucun d'eux n'a dévoilé, des mesures d'envergure, avec un effet tangible et à court terme sur la vie infernale de céans !!!

Nul n'a livré son projet d'orientation, pour la France, sur les 30 prochaines années, avec les phases intermédiaires pour soulager, les maux et fléaux, des plus sinistrés (es).

Nul n'a évoqué son choix de civilisation soumis, au suffrage universel, dans de nombreux domaines, puisque Macron n'ayant réalisé, au 1er tour, que 24,01%, a clamé qu'il ne modifiera pas, son programme, pour des gens n'ayant pas voté, pour lui, le 23 avril 2017, ce qui est édifiant et laisserait croire, à l'écouter, qu'il n'entend pas être le président, de tous les Français (es), ce qui est une forme d'immaturité politique flagrante.

D'autant plus que si les sondages le créditent, d'environ 60%, au second tour, 53% d'entre eux affirmeraient qu'ils votent, juste, contre le FN mais, en revanche, ni pour le programme, ni pour les idées, ... D'Emmanuel Macron, ce qui le rend illégitime, dès le départ, avec obligation, pour celui-ci, de gagner la confiance, des Français (es), par des actes et résultats, très forts et urgents, ne lui permettant, ni état de grâce ni clientélisme ni népotisme, pour récompenser ses soutiens de la première ou dernière heure.

Une partie de la Nation semblant prête, dans le meilleur des cas, pour un mai 68 bis repetita, même en septembre... Les plus violents rêveraient, en réalité, d'une guerre civile totale, puisque, malheureusement, la plupart de ses ingrédients sont réunis, d'ores et déjà, pour qu'une simple étincelle ne fasse exploser l'énorme colère populaire sous très haute pression. Impliquant, par conséquent, la plus grande prudence, de la part de tous les "apprentis-sorciers" (et sorcières, parité oblige), pour éviter le pire !!!

Quant à elle, Marine Le Pen n'a cherché, visiblement, à ne convaincre, personne, sauf ses aficionados (das), qui étaient déjà acquis, à sa cause, en faisant "sa" maline !!!

Alors quand j'entends des gens oser fustiger, via des noms d'oiseaux et d'insectes, les personnes désabusées voulant s'abstenir ou voter blanc ou nul, face au plus grand hold-up de la démocratie, sous la Vème République, j'ai envie de leur répondre... Non, je suis trop bien élevé pour ça !!!

Affaire à suivre le dimanche 07 mai à 20H00..

 

Khader Moulfi de Roubaix

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article